Guerilla Green, une bande dessinée pour se réapproprier l’espace urbain

Publié le : , par  Administrateur

Sur un ton décalé, la vidéaste Ophélie Damblé et le dessinateur Cookie Kalkair nous proposent une bande dessinée en guise de guide de survie végétale en milieu urbain.

Pigiste, chroniqueuse radio, comédienne et directrice de communication chez « Retard Magazine », Ophélie Damblé plaque tout en 2017 pour se consacrer à plus important : le maraîchage biologique. Avec près de 20 000 abonnés sur sa chaîne YouTube « Ta Mère Nature », elle nous incite à devenir acteur·rices du changement, à agir et ne plus subir. « Je fais partie de la solution. Et en plus, la mienne elle se mange… ».

Composée de onze chapitres, cette œuvre se décline en bande dessinée ainsi qu’en courtes vidéos que l’on peut regarder en scannant simplement un QR code. Tel un manifeste, ce livre prône le changement par l’action non-violente pour se réapproprier l’espace urbain, recréer du lien social et renouer avec l’autonomie.

En gros, au lieu de faire comme tous mes potes trentenaires qui ont fui la ville et la pollution : J’ai décidé de ne pas la quitter et d’essayer à ma petite échelle de la rendre un peu plus belle et viable.

Par des réflexions aussi simples que percutantes, l’auteure met en avant toute l’importance de planter partout et ne pas se contenter seulement de fleurir les balcons. Elle nous rappelle, en cassant les codes, tous les bienfaits des plantes.

Parce qu’on oublie trop souvent que les plantes peuvent servir à autre chose qu’à nous remplir l’estomac… En faisant pousser un peu de thym, tu pourras préparer des tisanes contre les maux de gorge. Avec du calendula, tu te concocteras ta propre lotion cosmétique. Et avec seulement une vingtaine de lierre, tu peux aussi faire ta propre lessive ! […] Et puis c’est con, mais les plantes, ça rend les gens heureux...

Comme les green guerilleros, Ophélie prône l’art de désobéir qui consiste, selon elle, à « refuser de manière pacifique de se soumettre à une loi ou un règlement qu’ [elle] estime trop pourritos, pour le bien de tous ».

Pour finir et pour faire évoluer nos modes de vie et nos espaces urbains, l’auteure dresse une liste de grands changements nécessaires se déclinant en trois points principaux : L’Education, la Responsabilité civile et l’Urbanisme végétal.

Ce livre est disponible pour emprunt : Adhérez au Centre de Ressources de RéCiDev et réservez-le par mail à : contact@recidev.org

Découvrez nos livres, DVD, jeux, dossiers pédagogiques et autres outils sur la ritimothèque en choisissant le site : 25-RECIDEV (Besançon).

Point sur les nouveautés

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.