Djelem, Djelem : Une enfance Rrom à Marseille

Publié le : , par  Administrateur

À deux jours de la Journée mondiale des Rroms, RéCiDev vous propose, comme coup de cœur de la semaine, un livre riche en photos pour mieux connaître ce peuple qui fait l’objet de discriminations multiples.

Dans son dernier rapport annuel sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) estime que les Rroms sont « de loin la minorité la plus mal perçue par les Français » et que la haine à l’égard de ce peuple apparaît comme « la forme de racisme la plus banalisée et qui suscite le moins de réprobation ».

Réalisé par le photographe indépendant Philippe Conti, cette œuvre nous aide à déconstruire les préjugés qui entourent la plus grande minorité d’Europe. Un voyage en images de Marseille jusqu’à Deva (Roumanie) pour dépasser les stéréotypes et les images toutes faites.

Préfacé par la Sénatrice Marie-Arlette Carlotti, alors Députée européenne, ce livre édité en juillet 2007 nous révèle, par une soixantaine de photos, les peurs et angoisses des Rroms devant le spectre de l’expulsion.

« Ce livre est un point de vue, une découverte de ces territoires imaginaires occupés par des familles qui tentent d’y survivre. Les photos nous montrent, avec une rare profondeur, une atmosphère tout à fait singulière faite de couleurs mélangées, d’objets baroques, de personnages aux traits marqués et d’intérieurs dans lesquels la vie s’est organisée. Il nous aide à dépasser les images toutes faites pour découvrir, derrière les apparences, des hommes, des femmes, des enfants au destin si touchant », peut-on lire dans la préface.

Outre Marie-Arlette Carlotti, Bruno Ulmer, de l’association Calle Del Sol, contribue également à l’enrichissement de cet ouvrage en présentant, en deux pages, les enfants Rroms.

Selon lui : « Ces préjugés naissent de cette particularité qu’ont les Rroms, d’ailleurs beaucoup plus discriminante que la mobilité géographique, qu’ils s’octroient ou qu’on leur impose : leur visibilité. Les Rroms sont visibles dans l’espace public européen, peut-être plus que toute autre minorité, parce que leur marginalité s’expose sans concession aux regards de la rue ».

Ce livre est disponible pour emprunt : Adhérez au Centre de Ressources de RéCiDev et réservez-le par mail à : contact@recidev.org

Découvrez nos livres, DVD, jeux, dossiers pédagogiques et autres outils sur la ritimothèque en choisissant le site : 25-RECIDEV (Besançon).

À découvrir aussi dans la ritimothèque : Ce qu’on dit des Rroms (et ce qu’il faut savoir) de Jean-Pierre Dacheux.

En France, le Collectif National Droits de l’Homme (CNDH) Romeurope soutient et défend les droits des personnes originaires de l’Europe de l’Est, Rroms ou présumées Rroms.

JPEG

Point sur les nouveautés

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.