Ciné-débat ALIMENTERRE à Besançon

Publié le : , par  Administrateur

RéCiDev vous propose deux soirées ciné-débat dans le cadre du Festival ALIMENTERRE.

Ciné-débat « L’Empire de l’or rouge »

JPEG

Date : 13 Novembre 2018
Lieu : RéCiDev (3, Avenue du Parc, 25000 Besançon)
Heure : 18 h à 21 h
Prix : Gratuit

La projection du film « L’Empire de l’or rouge » (54 min) sera suivie d’un échange avec la salle.

Synopsis :
Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré de tomates, lorsque l’on verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza ? Toute l’humanité en consomme et pourtant, personne n’en a vu. Les tomates sont produites et conditionnées sous barils en Chine pour être ensuite exportées aux quatre coins de la planète.Pendant deux ans, Jean-Baptiste Malet a retracé le voyage d’une tomate de la Chine au Ghana, en passant par l’Italie, le Canada et les États-Unis.

Ce film nous emmène à la rencontre des traders, cueilleurs, entrepreneurs, paysans, généticiens, fabricants de machine qui se cachent derrière l’industrie de la tomate.

Ciné-débat « Mexique, sous l’emprise du Coca »

JPEG

Date : 22 Novembre 2018
Lieu : La Citronnade (19, rue Ronchaux, 25000 Besançon)
Heure : 19h30 à 21h30
Prix : Gratuit

La projection du film « Mexique, sous l’emprise du Coca » (29 min) sera suivie d’un échange avec la salle.

Synopsis :
Le Mexique est le premier pays consommateur de Coca-Cola dans le monde et représente à lui seul plus de 40 % des ventes de la marque en Amérique du Sud. Diabète, obésité, hypertension mais aussi assèchement de certaines régions, les conséquences négatives se manifestent tant à l’échelle individuelle, économique qu’environnementale.

Ce documentaire témoigne de la manière dont la firme Coca-Cola a implanté à San Cristobal de Las Casas sa plus grosse usine dans les années 1980. Depuis, elle y pompe l’eau nécessaire à sa production, puisant directement dans la nappe phréatique de la ville jusqu’à en assécher certaines communautés alentours. Pour fabriquer un litre de Coca, il ne faudrait pas moins de six litres d’eau.

Entré dans l’ALENA en 1994, le Mexique a suivi les pas des États-Unis dans sa politique libérale. La multinationale américaine s’est ainsi immiscée partout. Pas un village qui ne soit labellisé aux couleurs de la marque.

Venez partager un bon moment avec nous !

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.