Terre plurielle

Publié le : , par  Administrateur

Notre Terre se caractérise par sa richesse biologique. Elle aime tout ce qui est différent et le valorise. Restreindre cette diversité caractéristique, c’est lui faire perdre sa force. En introduisant l’idée de race, de différence ségrégationniste, les êtres humains ont créé la discrimination et l’ont étendue à tout leur environnement. La nature comme les hommes en sont bouleversés : OGM, clonage, racisme, xénophobie, etc. le monde n’a jamais compté autant de peur et de haine.
Changer notre regard semble alors essentiel pour changer la mécanique infernale qui s’est installée. Mais souvent, on considère qu’il faut pour cela qu’une seule et même voix aille dans l’autre sens. Et c’est là toute l’erreur, la terre est fondamentalement plurielle et doit le rester.

Nous sommes un

JPEG
Des goûts et des valeurs, ce qui préoccupe les habitants de la planète, enquête sur l’unité et la diversité culturelle, Georges Levesque
L’universel n’est pas séparable des particularités rencontrées et ne peut se comprendre sans elles. Comment pensent les gens et quelles sont leurs valeurs ? Peut-être n’y a-t-il pas de valeurs universelles, mais des contraintes qui sont universellement opposées et qui rendent possibles des choix divergents de valeurs. Ce livre ouvre un large débat sur le dialogue des cultures, à partir d’un idée simple : les cultures devraient pouvoir se rassembler sans pour autant se ressembler.

La République et sa diversité, immigration, intégration, discriminations, Patrick Weil
La République est paradoxale. Elle place l’égalité des droits au coeur de ses valeurs mais, confrontée à l’immigration et à la diversité culturelle, elle tend d’abord à oublier ses propres principes, avant de céder à leur application dans les plus mauvaises conditions. Au final, elle réussit ce tour de force : consolider une législation ouverte tout en creusant le ressentiment chez ceux qu’elle accueille. Loinde s’éessouffler cette mécanique paradoxale continue à entre tenir des mythes et à masquer l’étendue des discriminations dont souffrent les immigrés et les Français de couleur.

On ne naît pas Noir, on le devient, Jean-Louis Sagot-Duvauroux
Aucun enfant ne nait nir et il faut plusieurs jours pour que la peau se pigmente. L’"identité" des jeunes Noirs de France elle non plus n’a rien d’immédiat. Elle est une construction culturelle traversée de confusions où se mêlent idéologie de la race, mémoires douloureuses ou mutilées, racisme réel ou fantasmé, bonnes ou moins bonnes intentions de la société « blanche ». Quel est le regard des enfants français de parents africains sur la France, sur le « bled », sur la culture de leurs parents, sur eux-mêmes ?

Les bourreaux de la biodiversité

JPEG
L’étrange silence des abeilles, enquête sur un déclin inquiétant, Vincent Tardieu
Un matin sans abeilles et il n’y a plus de miel sur la table, plus de confiture, de jus de fruits, plus de café ni de chocolat. Parmi les multiples raisons aujourd’hui qui causent le déclin des abeilles on trouve : parasites, pesticides, virus, apiculture intensive, appauvrissement génétique, mauvaise gestion de l’espace rural... Il est urgent de comprendre et surtout d’agir.

Amazonie, une mort programmé ? Hubert Prolongeau
Le poumon de la planète est malade. Plus grand bassin fluvial du monde, plus grand écosystème de la biosphère, plus grande réserve d’oxygène de la Terre, l’Amazonie est menacée. Aux trafics classiques (drogue, orpaillage, biopiraterie) s’ajoute le drame de la déforestation : extension des grands domaines et de l’élevage bovin, percement de routes, trafic de bois précieux, développement incontrôlé du soja, paupérisation et acculturation des peuples Amérindiens.

La propriété intellectuelle contre la biodiversité ? Géopolitique de la diversité biologique, CETIM
Les pays du Sud recensent 80% des ressources naturelles mondiales, attisant la convoitise des sociétés transnationales. Celles-ci sont prêtes à tout pour se les approprier à coup de brevets et autres titres de propriété intellectuelle. Pour tenter de pallier cette biopiraterie, la Convention sur la diversité biologique propose un partage des bénéfices entre ces firmes, les peuples autochtones et les pays du Sud. Après 20 ans de cette convention, qu’en est-il ? Imposer des droits de propriété intellectuelle sur la biodiversité conduit à des conséquences dramatiques pour l’humanité. Continuerons-nous à réduire la biodiversité agricole, la liberté des paysans, la richesse de la terre, etc ?

Des initiatives

GIF
Le développement durable, enjeux politiques, économiques et sociaux, Catherine Aubertin et Franck-Dominique Vivien
Les dérèglements du climat et des écosystèmes, la raréfaction des ressources en eau font peser des menaces sur la vie sur Terre. Dans le même temps, nos sociétés s’interrogent sur une dynamique économique que plus personne ne semble à même de contrôler. Le développement durable, qui prétend réconcilier bien-être économique, justice sociale et préservation de la biosphère, apparaît alors comme la solution magique qui pourrait résoudre d’un coup ces inquiétudes.

Champs mêlés, Patrick Avrillon, Pierre Davidovici
Expérience de développement équitable autour d’une rencontre entre producteurs de fruits du Nord et du Sud. Ils partagent l’idée que seul un échange commercial équitable et à taille humaine leur permettra d’échapper, au moins partiellement, aux rapaces du commerce international. Refusant les discours consensuels sur le commerce équitable, ce film relate une diversité idéologique de positionnement et témoigne de la complexité de cette forme alternative d’échange.

Le bio accessible à tous, IFORE
Dans le Nord-Pas-de-Calais, une coopérative de producteurs commercialise des fruits et des légumes bio par un système d’abonnement à un panier. Les paniers sont distribués dans une centaine de poins relais de la métropole lilloise par des salariés en insertion. Lancé en 2006, ce dispositif vise à faciliter l’accès des produits bio pour des personnes ou des ménages à faibles revenus. De plus, des animateurs et travailleurs de centres sociaux sont formés pour accompagner les habitudes de leurs publics en matière de consommation alimentaire.

Retrouvez ici nos autres zooms.
Les ouvrages présentés sont disponibles à notre centre de documentation.

Le mot de la fin :
"La nature hait l’uniformité et aime la diversité. C’est là peut-être que se reconnaits son génie" Bernard Werber.

Au revoir, et à bientôt.

Zoom outils

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.