A quand l’abolition de l’esclavage ?

Publié le : , par  Administrateur

A chaque époque ses esclaves : prisonniers de guerre souvent, pauvres et désœuvrés, parfois. Mais les crimes commis gagnent les consciences et à chaque siècle il devient plus difficile d’exploiter d’autres êtres humains. Cependant, le profit que cela entraîne ne décourage pas certains à trouver le moyen de détourner le regard. L’homme est encore une marchandise pour l’homme. Et plus dur encore il est aujourd’hui de dénoncer cette pratique car l’esclavage moderne a de multiples visages : travail des enfants, concentration, sous-payement, embrigadement, etc.
Seule la conscience de plus en plus forte de chaque être pourra lutter contre ce fléau des hommes.

Hier et aujourd’hui

JPEG Les routes de l’esclavage, histoire d’un très grand « dérangement », Claude Fauque et Marie-Josée Thiel
La déportation et la mise en esclavage de plus de 15 millions d’Africains constituent l’une des plus grandes tragédies à l’origine du monde occidental. Systématique et sans pitié la traite négrière s’organisa en système économique global durant quatre longs siècles. Cet ouvrage nous met face aux routes de l’indicible, mais aussi celles de la solidarité de l’ombre pour aider les esclaves dans leur marche vers la liberté. Loin des caricatures et des non-dits ce livre lève le voile pour nous, les héritiers.

La fracture coloniale, la société française au prisme de l’héritage colonial, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire
La France demeure hantée par son passé colonial, notamment par ce rapport complexe à l’autre. Les héritages coloniaux se font sentir aujourd’hui dans les relations intercommunautaires, la ghettoïsation des banlieues, les difficultés et blocages de l’intégration la manipulation des mémoires, la conception de l’histoire nationale, la politique étrangère, l’action humanitaire, la place des Dom-Tom dans l’imaginaire national ou débats sur la laïcité et l’Islam en France.

Petite histoire de la conquête des Amériques, Hans Koning
Voici le récit de l’implacable dévastation des cultures et des peuples des Amériques ainsi que leurs résistances. Du XVI°siècle à nos jours, de Cortès à la confiscation des terres des Indiens et interventions militaires actuelles, les enjeux sur cette nouvelle terre sont nombreux et cristallisent les premiers rapports de force de la mondialisation.

Les esclaves des temps modernes

JPEG La modernité de l’esclavage, essai sur la servitude au coeur du capitalisme, Yves Benot
L’esclavage est reconnu comme crime contre l’humanité en 2001. L’auteur s’inscrit dans le renouveau que cela apporte à l’étude du sujet en traitant de la place de l’institution dans la vie économique des sociétés esclavagistes, des théorisations et débats, de l’intervention des esclaves et leurs insurrections. Le capitalisme moderne a toujours eu recours à des ersatz d’esclavage, combiné lors de l’expansion coloniale à l’usage de la torture. En bref, le rapport entre la condamnation de l’esclavage et le progrès moral de l’humanité est d’actualité.

Regards sur les enfants travailleurs, Michel Bonnet
Ce n’est pas une vision de blanc, ce n’est pas une vision qui succombe à la mode qui anime l’auteur. Il considère les enfants comme pouvant et devant être sujets des mesures favorisants leur émancipation. En accord avec la situation économique et sociale du monde et des nombreux enjeux, une autre vision est donnée sur les enfants travailleurs, aux prises avec des difficultés à se défendre à cause de leur situation d’enfant et de travailleur.

Défendre les droits de l’Homme, Patrick Coudreau
Après la Seconde Guerre mondiale, l’ONU proclame la déclaration universelle des droits de l’Homme. Depuis, il ne s’est pas passé un jour sans que celle ci ne soit bafouée. Mais depuis des individus, des associations, des États prennent position contre l’arbitraire. Le combat pour les droits de l’Homme est une réalité et il a besoin de vous pour y participer.

L’intox du cerveau

JPEG No logo, la tyrannie des marques, Naomi Klein
Les espaces publicitaires traditionnels ne suffisent plus aux marques frappées d’expansionnisme galopant. ils colonisent des territoires restés jusqu’à présent vierge de publicité. Les multinationales dans leur course au profit bouleverse les mentalités et le monde du travail sans oublier l’économie. En passant elles bafouent les droits de l’homme. L’esclavage moderne remet l’accent sur la fracture Nord/Sud en surchargeant les uns de travail dans des conditions indignes et en laissant pour compte à l’autre bout du monde ceux qu’ils doivent payer trop cher. Mais la lutte solidaire s’installe pour un équilibre des forces et des droits.

Guide du consoma(c)teur, mieux organiser ses achats pour favoriser le commerce équitable et le développement durable, Stéphanie Mariaccia
Quelle logique y a-t-il à condamner les entreprises qui polluent ou bafouent impunément les droits de l’homme et remplir nos caddies de leur produits. De plus en plus de gens prennent conscience du pouvoir de leurs achats et veulent changer leur façon de consommer mais le mnque de temps, d’informations, de repères, d’étiquetage fiable, la peur de dépenser plus, sont autant d’obstacles à mettreen cohérence les actes de consommateurs avec nos convictions. Ce livre ce veut un réel guide pratique pour devenir un véritable consoma(c)teur !

« Si vous n’êtes pas vigilants, les journaux arriveront à vous faire détester les opprimés et aimer ceux qui les oppriment. »
Malcolm X, militant des droits civiques, cité dans Propaganda Review, printemps 1989.

Retrouvez ici nos autres zooms.
Les ouvrages présentés sont disponibles à notre centre de documentation.

Zoom outils

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.