Festival de films documentaires 2015

Publié le : , par  Administrateur
  • Projection-débat autour du court-métrage « Et maintenant nos terres », l’un des films du festival ALIMENTERRE.
    Organisé dans le cadre des Ecrans Blancs du festival Lumière d’Afrique

    Salle battant, Besançon

  • Le Collectif StopTAFTA de Besançon et RéCiDev vous proposent une projection-débat autour du film « 9.70 », en présence de Douba Arsène Konate (INADES-Formation, COPAGEN) et Jean-Paul Henry (Confédération paysanne, StopTAFTA).

    Salle battant, Besançon

Le programme

Retrouvez la liste des séances nationales à cette adresse : site du festival AlimenTERRE
Et en format PdF, la liste des séances grand public organisées en Franche-Comté (liste mise à jour progressivement au fur et à mesure de la confirmation des séances) :

Version du 20 novembre 2015

Toutes les séances sont gratuites, parfois avec chapeau, à l’exception de celle du 17 novembre à Montbéliard, dont l’entrée est au prix modique de 4€.

L’inauguration

En région, la séance inaugurale aura lieu le Jeudi 15 octobre 2015, à la Maison Commune de la Marjorie, à Lons-le-Saunier.
Au programme :

  • 19h : Verre de l’amitié
  • 20h : Projection du film "Les Liberterres" de Paul-Jean VRANKEN et Jean-Christophe LAMY
    Invitation

Les films

Kit oh la vache !

JPEG
Marguerite, ou les impacts de la filière lait française - Un film de Yann VICHERAT et BASIC, 2014, 9’
Copier-cloner - Un film de Louis RIGAUD, 2009, 3’

Est-il possible qu’un jour, il n’y ait plus de vaches dans nos prairies ? C’est la réflexion proposée par le kit « Oh la vache ! », composé de deux courtes animations sur l’élevage industriel. Par des dessins simples et ludiques, « Copier-Cloner » vous met dans la peau de vache d’un éleveur bovin industriel, loin du plancher des vaches et sans bouger de votre écran ! Ensuite, vous suivrez la vache Marguerite pour découvrir une étude sérieuse mais pas ennuyeuse sur les enjeux environnementaux et sociaux de la filière du lait français, ainsi que ses répercussions ici et ailleurs dans le monde.

Photo : © Louis Rigaud

ooOoo
Et maintenant nos terres

JPEG
Un film de Benjamin POLLE et Julien LE NET, 2015, 30’

Et Maintenant Nos Terres raconte l’histoire de trois résistants à l’accaparement des terres en Afrique, trois héros de la paysannerie qui défendent leurs terres et leur mode de vie face à des investisseurs étrangers. Au Cameroun, Nasako Besingi fait reculer le projet d’une plantation de palmiers à huile porté par un fond d’investissement américain alors qu’Emmanuel Elong mène une alliance internationale de producteurs en négociation directe avec le groupe français Bolloré. La résistance s’organise également au Sénégal où les éleveurs peuls mobilisent la presse internationale dans leur combat contre un investisseur italien. Tous refusent d’abandonner leurs terres et se battent pour un autre modèle de développement agricole en Afrique. Un modèle qui existe ! La preuve au Bénin avec le centre Songhaï qui forme chaque année des centaines de jeunes africains à une agriculture biologique et locale. Les alternatives à l’agriculture industrielle se multiplient et font leurs preuves en Afrique. Et Maintenant Nos Terres en fait le récit.

Photo : @ Et maintenant nos terres

ooOoo
Ceux qui sèment

JPEG
Un film de Pierre FROMENTIN, 2014, 52’

Mais quelle est donc cette agriculture familiale qui emploie à ce jour plus de 40 % des actifs mondiaux et produit 80 % de l’alimentation mondiale ? C’est la question à laquelle 40 étudiants en agronomie ont choisi de répondre en réalisant un film documentaire à travers le monde. Le jeune réalisateur Pierre Fromentin a mis en image cette agriculture familiale, en passant par l’Inde, la France, le Cameroun, l’Equateur et le Canada. Ce film évoque les avantages ainsi que les limites associés au caractère familial de l’agriculture. Une invitation au voyage et à la réflexion, pour un public de tous âges et de tous horizons.

Photo : © Pierre FROMENTIN

ooOoo
Roumanie, éleveurs porcins à terre

JPEG
Un film de Marie-Pierre CAMUS, 2013, 29’

En 2004, le géant agroalimentaire américain Smithfield Food, le géant du porc, s’installe en Roumanie. Il construit, rachète plus d’une cinquantaine de fermes, dont Comtim, ancienne structure d’État et étend ainsi son royaume dans l’abattage, la transformation et la distribution. Fort de son poids économique et des arguments séduisants adressés à la Communauté Européenne, il rafle les subventions attribuées à la modernisation des fermes d’élevage intensif de porcs roumains. Dans le pays, des milliers de producteurs roumains incapables de se moderniser, se retrouvent asphyxiés. Le marché national et européen leur ferme les portes, les condamnant à terme à abandonner. De son côté, le rouleau compresseur américain Smithfield, poursuit sa conquête, notamment en France. A l’heure de l’apéro, une question s’impose : saucisson made in France ou Roumanie ?

Photo : © Wild Angle Productions

ooOoo
Palme une huile qui fait tâche

JPEG
Un film d’Emilie LANCON, 2013, 52’

Chips, biscottes, soupes en sachet, biscuits ou encore viennoiseries, l’huile de palme, la plus consommée au monde, est présente dans près d’un aliment industriel sur deux. On la trouve aujourd’hui dans les ateliers des chocolatiers jusqu’aux cantines scolaires. Utilisée pour remplacer les graisses animales et certaines huiles végétales, elle n’est pas sans risque pour la santé. C’est pourquoi certains ont fait le choix de s’en passer. Mais par quoi peut-on la remplacer ? Tour d’horizon des alternatives possibles. L’autre danger concerne l’environnement. En Indonésie, premier producteur mondial d’huile de palme, le marché fait vivre près de 20 millions de personnes mais détruit des forêts entières. Pour contrer ce phénomène, une filière durable tente de s’imposer.

Photo : © Magneto Presse

ooOoo
9.70

JPEG
Un film de Victoria SOLANO, 2013, 42’

La loi 9.70 interdit aux agriculteurs colombiens de conserver une partie de leur récolte pour l’utiliser comme semence. Son application est une condition des traités de libre-échanges que les pays andins ont récemment conclus avec les États-Unis et l’Union européenne. Il y a quelques semaines, les agriculteurs colombiens et d’autres secteurs particulièrement touchés par ces politiques de libre-échange ont entamé un grand mouvement de grève. Leur mobilisation a également été rejointe par des nombreux étudiants et mouvements populaires colombiens.

Photo : © Clementina Films

ooOoo
Les Liberterres

JPEG
Un film de Paul-Jean VRANKEN et Jean-Christophe LAMY, 2015, 82’

Portrait d’une rébellion, « Les Liberterres » suit le parcours de 4 paysans qui ont tourné le dos, définitivement, aux méthodes de l’agriculture conventionnelle. En contrepoint, des archives nous font voyager en noir et blanc dans une époque où la Science, croyait–on, allait définitivement sauver le monde de la faim et de la malnutrition. Des paysages d’Europe et d’Afrique aux 4 saisons, des personnages émouvants et provocants, des histoires qui s’entrecroisent pour parler un seul langage : la terre en liberté.

Photo : © Jean-Christophe LAMY

Editions précédentes

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.