Circulez, s’il vous plait !

Publié le : , par  Administrateur

Les gens ne migrent pas par hasard, il y a toujours une raison profonde à quitter sa terre. Mais dans ce monde où la peur de l’autre est de plus en plus vive, les frontières se ferment. Certaines personnes ne se trouvent acceptées nulle part. Leurs droits sont bafoués, leur santé, éducation, liberté sont mis à mal.
Il est nécessaire de procéder à un changement de regard sur ces visiteurs d’ailleurs, d’essayer de les comprendre et d’accepter leur différence. Ce n’est qu’en modifiant nos idées que le système et ses mécaniques pourra changer puisqu’il n’est que le reflet de notre propre perception de la réalité.

L’histoire et l’actualité

JPEG
Immigration : fantasmes et réalités, pour une alternative à la fermeture des frontières, Claire Rodier et Emmanuel Terray
De nombreuses idées fausses circulent sur l’immigration et traduisent une grande méconnaissance de la réalité et de la politique migratoire menée en France depuis les années 1970. Quelles sont les conséquences des politiques menées, comment démonter les solutions hâtives, afin de montrer la réalité des situations et de susciter le débat ? Une politique alternative à la fermeture des frontières n’est pas forcément irréaliste ou utopique.

Histoire de l’immigration, Marie-Claude Blanc-Chaléard
Qu’entend-on par intégration ? Depuis quand parle-t-on d’immigration ? L’histoire complexe s’articule autour de la mouvance spontanée ou contrainte et des politiques migratoires et modalités d’insertion. La migration est un fait de société avant d’être un fait politique. Sa réalité est plurielle et multifactorielle.

Les frontières de l’ « identité nationale » L’injonction à l’assimilation en France métropolitaine et coloniale, Abdellali Hajjat
Comment un Etat-nation trace-t-il les frontières de ce qu’il perçoit comme son identité ? Pourquoi et comment, pour y parvenir, cherche-t-il constamment à définir son extériorité au travers d’un Autre jugé "inassimilable" ? Ce livre montre que les frontières sont mouvantes, fruits de facteurs multiples, liés au contexte social et politique aussi bien qu’aux glissements des significations et des usages du concept même d’"assimilation".

Le système et ses mécaniques

JPEG
La mondialisation par le bas, les nouveaux nomades de l’économie souterraine, Alain Tarrius
Elle est culturelle, et pas seulement économique, et ses acteurs sont inattendus. Le capitalisme nomade de la mondialisation par le bas repose en tout premier lieu sur l’action incessante des immigrés, souvent, qui mettent en place de l’échange marchand des façons de vivre et d’entrer en relation. Leur capacité est d’être "d’ici, de là-bas, d’ici et de là-bas à la fois", et se construire en sujets de leur existence sans tout attendre des promesses de la République et des beaux discours sur l’intégration.

Le monde nous appartient, Christophe Aguiton
La première manifestation contre l’Organisation Mondiale du Commerce a eu lieu à Seattle en 1999 ; elle a été suivie d’autres manifestations dans différents pays.
Cet essai montre l’émergence d’une "autre mondialisation", celle des mouvements sociaux, des ONG et des syndicats qui se retrouvent sous le mot d’ordre "Le monde n’est pas une marchandise". L’auteur présente les acteurs de ces mobilisations et leurs débats, ainsi que les problèmes politiques et théoriques qu’ils posent.

Petit guide pour comprendre les migrations internationales, CIMADE
Dans ce petit document, sont réunis les principaux aspects des migrations internationales : des migrations, depuis quand ? Pourquoi quitter son pays ? Comment voyagent les migrants ? Quel accueil pour les migrants ? Pourquoi y a-t-il des frontières ?

La migration intérieure

JPEG
Sur la frontière, Michel Warschawski
Fort de 35 années passées auprès de la frontière israélo-palestinienne, l’auteur décrit la réalité de l’intérieur. Il mêle l’analyse au témoignage, dit ses premiers moments de désarroi, son amour de Jérusalem, ses indignations, ses amitiés, ses combats et son désespoir aujourd’hui quand s’élève les frontières de la haine.

Le couloir des exilés, être étranger dans un monde commun, Michel Agier
Arrêtées par les murs et les législations protectionnistes des États-nations, des millions de personnes ne trouvent plus le lieu d’arrivée de leur voyage et n’ont pas non plus d’autre ailleurs où aller pour se protéger, se reconstruire, revivre. La frontière, le camp, la jungle, le ghetto dessinent cette nouvelle topographie de l’étranger : un couloir des exilés se forme. Il y règne l’exception, l’exclusion, l’extraterritorialité, mais où parfois la marge devient refuge. L’auteur offre une vision cosmopolitique de l’hospitalité.

Migrations : quand les préjugés s’en mêlent, CIEMI
Le préjugé est l’acteur principal des relations interculturelles, tout part de lui, il devient donc difficile de le casser et de s’intégrer à la société qui l’entretien. Les divers articles entreprennent l’analyse de la délinquance, de la communauté dans le monde capitaliste, le droit d’asile, le rôle politique dans les discriminations, l’intérêt de la déscolarisation, la fonction du droit et du citoyen, le rôle du cinéma dans le développement des préjugés, etc. Sans omettre le point de vue historique, ce dossier nous donne ici une vision très actuelle de notre société et ses façons de penser.

Retrouvez ici nos autres zooms.
Les ouvrages présentés sont disponibles à notre centre de documentation.

" Le train du monde m’accable en ce moment. A longue échéance, tous les continents (jaune, noir et bistre) basculeront sur la vieille Europe.
Ils sont des centaines et des centaines de millions. Ils ont faim et ils n’ont pas peur de mourir. Nous, nous ne savons plus ni mourir, ni tuer. Il faudrait prêcher mais l’Europe ne croit à rien. Alors, il faut attendre l’an mille ou un miracle.
Pour moi, je trouve de plus en plus dur de vivre devant un mur.
"
Albert Camus, lettre à Jean Grenier, 1957

Au revoir et à bientôt.

Actualités

AgendaTous les événements

Brèves solidaires Tous les mois dans votre boite mail !

* Champs obligatoires

Voir les dernières Brèves.